Les Origines de la Saint Valentin

petit garcon en cupidon pour illustrer l'article pcpl parciparla dédié à l'origine de la saint valentin

D’aucun diront que la Saint Valentin est une fête commerciale et mercantile, que l’amour n’a pas besoin d’une date calendaire pour être célébré… certes !
N’empêche… c’est difficile de passer à coté !
Je me suis donc penchée sur les origines de cette (super) fete et comme d’habitude, c’est pas clair ; plusieurs origines sont envisageables.

. L’ origine antique :

Du coté grec, la période de mi-janvier à mi-février était le mois de Gamélion, consacré au mariage sacré de Zeus et de Héra.
Vous connaissez les jeunes mariés, pas besoin de vous faire un dessin… On célébrait donc la fin de ce mois comme une période propice à la fécondité et l’enfantement !

Du coté Romain, le 15 février on célébrait les lupercales
A cette occasion les prêtres de Lupercus (dieu de la fécondité) , sacrifiaient des chèvres et des boucs et faisaient des lanières avec leur peau. Les Luperques couraient alors en riant et à poil autour du Palatin en frappant les femmes qu’ils croisaient avec lesdites lanières, qui recevaient ainsi le don de fertilité conformément à l’oracle de Junon, protectrice du mariage et de la maternité.
Le sang symbolisait la mort, le rire la vie, donc la résurrection.
Quant aux filles claquées par les lanières, elles se savaient sous la protection des Dieux et abordait leur grossesse à venir avec un peu plus de décontraction.

. L’origine Médiévale

En France, le 14 février, on organisait une sorte de loterie de l’amour : les jeunes gens non engagés tiraient au sort un nom, qu’ils devaient ensuite porter sur eux, de façon visible, une semaine durant.
L’idée générale était de favoriser les rencontres… et donc les unions…. et donc la fertilité ! (on y revient !)

En Angleterre, c’est un peu moins la foire au cuissot mais on reste dans l’esprit.
Nos voisins d’outre manche avaient remarqué que la mi-février coïncidait avec le retour des oiseaux mais surtout avec leur période d’accouplement.
Tout le monde sait bien que les animaux dans leur grand pragmatisme s’accouplent « quand c’est le bon moment » et donc si c’est le bon moment pour eux, c’est que ca doit pas le mauvais pour les hommes…
Alors ni-une-ni-deux… un organisait de grandes fetes pour célébrer l’amour physique et plus largement le printemps, le retour à la vie, la renaissance tout ça tout ça

portrait gravure du papa alexandre 4 à l'origine de la saint valentinToutes ces réjouissance païennement ne plurent que modérément à L’Eglise qui décida, au 13ème siècle avec le pape Alexandre.IV de mettre un terme à tout ça.
Comme pour beaucoup d’autre fêtes, les rites paiens furent transformés et intégrés en un seul événement chrétien : Saint Valentin fut érigé en saint patron des amoureux, ce qui permit dans le même temps de déplacer la célébration de l’amour physique et de la fécondité à celle de l’amour romantique.

Tout ça c’est très bien mais ça ne nous dit toujours pas qui ce Valentin ?
Le saint patron des fleuristes ? Des bijoutiers ? Des chocolatiers ?

Puisque, là encore on se perd en hypothèses, je ne retiendrai que celle ci-dessous que j’aime bien et que je trouve romantico-dramatique à souhait :

Au IIIe siècle, l’empereur romain Claude II abolit le mariage.
Il trouvait que les hommes, une fois la bague au doigt,  faisaient de piètres soldats : ils rechignaient à abandonner leur famille et n’étaient pas bien courageux sur le champs de bataille, essayant de s’assurer un retour à la maison en un seul morceau.

Valentin, prêtre à la même époque et refusant cette loi, invita les jeunes fiancés à venir le trouver pour recevoir de lui la bénédiction du mariage. Tout ça dans le plus grand secret et dans le dos de l’empereur bien sur !
Claude.II fit donc arrêter et condamner à mort Valentin pour cet outrage.

Pendant son incarcération, Valentin se prit d’affection pour la fille aveugle de son geôlier et en profita pour accomplir un petit miracle (comme tout bon saint qui se respecte) :  il lui redonna la vue.
Juste avant d’être décapité, Valentin offrit à la jeune fille  des petits papiers en forme de coeur avec le message suivant : « De Ton Valentin »

C’est pourquoi la Saint Valentin est aujourd’hui associée à l’échange de « billets doux » communément appelé des « Valentins »

Sur ce, je vous laisse… j’ai un cadeau à acheter et un Valentin à rédiger moi…. 😉

 

Une autre anecdote ?

grimace de Louis de Funes pour illustrer l'article parciparla.fr dédié aux insultes désuètes et oublliées

Insultes Désuètes et Oubliées : Mettez du Panache dans vos Gros-Mots !

Petit lexique non exhaustif d'insultes désuètes pour donner du panache à vos gros-mots !

One comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.