Kezako Mardi Gras, Carême… et Pourquoi Carnaval ?

beignets aussi appelé boule de berlin pour illustrer l'article PCPL dédié à Mardi Gras

« On sort à peine de la Chandeleur et la voilà qui nous parle de Mardi Gras et de beignets ! »

Je vous arrête tout de suite : Je ne suis pas responsable !
Mais je suis d’accord avec vous : tout ça n’est pas très sympa pour le tour de hanches !

Ne nous plaignons toutefois pas de trop !

Aujourd’hui, nous ne célébrons que Mardi gras mais initialement, la fête comptait 7 jours.

7 jours gras (aussi appelés jours charnels) pendant lesquels on mangeait (bah) gras.
Comprenez par là qu’on servait de la viande, des oeufs, des graisses… avant d’entrer dans le Carême avec le Mercredi des Cendres.

Carême qui dure 40 jours précisément (correspondant aux 40 jours de traversée du Désert de Jesus) pour nous amener jusqu’à Pâques où on s’attaque au chocolat ! lol

Petite précision ici qui dépasse la simple question du « kècekonmangeacettefete » :

Le Mercredi des Cendres marque le souvenir d’Adam condamné à redevenir poussière après son péché.
On y brule les rameaux bénis pendant le Dimanche des rameaux de l’année précédente et on en marque le front coupable des pauvres petit pécheurs chrétiens en leur rappelant leur statut de mortel…

Pour expier leurs fautes, les même pauvres petits pécheurs chrétiens sont invités à se purifier et à faire pénitence par des privations durant 40 jours à l’issue desquels c’est la fête de Pâques qui célèbre la résurrection du Christ.

Attention, les privations ne sont pas uniquement d’ordre alimentaire.
L’idée générale est de se refuser les plaisirs, pour se punir, ressentir le manque…. donc pas de sucreries, pas de relation sexuelles, pas de divertissement, pas de vin…

C’est pourquoi, pour marquer le coup, la veille, le mardi, on fait gras.

On finit les aliments riches, on refait des crêpes, on fait des fritures en tout genre (beignets , bugnes, pets de nonnes… ) … bref on s’en donne à cœur joie une dernière fois avant d’entrer dans les jours de « Carne Levare » (latin qui signifie « enlever la chair » )

personnes déguisées pour le carnaval pour illustré l'article PCPL dédié a mardi grasEt oui !
C’est l’origine du mot « Carnaval »

Le carnaval désigne cette période de joie plus ou moins longue où les règles de vie normales sont suspendues et où chacun fait un peu ce qu’il veut !

C’est pourquoi, selon les régions, il est de tradition de se déguiser ou d’échanger avec ses voisins des œufs, du sucre, de la farine pour confectionner des gâteaux partagés en fin d’après-midi !

Je finirai avec juste un petit aperçu d’expressions populaires que j’aime bien liées à Mardi gras…
Comme ça, juste pour le plaisir 😉

– Mardi gras sous la pluie, l’hiver s’enfuit .
– Mardi Gras, beau temps, beau foin.
– Le soir de Mardi-Gras, il faut danser sur les fumiers pour avoir des navets.
– Le jour de Mardi gras si les noyers sont mouillés y’aura des noix.

et pour finir celle qui remporte, à mon sens le pompon :
– Mardi gras, qui n’a pas de viande tue son coq – Qui n’a pas de coq tue sa femme.


Si quelqu’un a une explication… ça m’intéresse…

 

Une autre anecdote ?

grimace de Louis de Funes pour illustrer l'article parciparla.fr dédié aux insultes désuètes et oublliées

Insultes Désuètes et Oubliées : Mettez du Panache dans vos Gros-Mots !

Petit lexique non exhaustif d'insultes désuètes pour donner du panache à vos gros-mots !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *